La tendance Webdesign de 2019 est aux animations.

Curseurs originaux, icônes réactives et images mouvantes sont très à la mode. Mais voilà, tous les éléments de la tendance webdesign ne sont pas forcément bons à prendre : nous avons fait des recherches et remarqué que beaucoup de sites se ressemblent au niveau de la présentation.

Plutôt que (tenter de) vous dire exactement ce qu’il faut faire, nous allons vous présenter quelques exemples un peu trop commun qui sortent de l’ordinaire.

 

Encry, La blockchain, excellente élève du webdesign.

Ce n’est pas la première fois qu’on vous parle de sites dédiés à la blockchain. Et étrangement, la blockchain a une excellente habitude d’être à la pointe de la tendance webdesign !

Encry est une solution open-source d’infrastructure de la blockchain.
Pour vous aider à comprendre : la blockchain est une technologie de stockage et de transmission des données par plusieurs intermédiaires. L’information est sécurisée grâce à la cryptographie.

Ce site, visuellement très agréable s’inspire des coloris rétro des années 90 (les sièges des cars long trajet, vous savez) et y ajoute plein d’animations sympa.

Le résultat est original et très léger : les informations principales sont séparées par des animations uniques, mais qui restent dans le thème de la géométrie. Les animations rendent le site très vivant et donnent envie de scroller jusqu’au bout, ne serait ce que pour voir ce qui se passe.

Toutefois, prenez garde, en dehors du risque de faire ralentir le site – ce qui n’est pas le cas ici – une surcharge d’animations peut perdre un peu le visiteur. C’est utile lorsqu’on a un parcours défini vers lequel les animations amènent, un peu moins quand l’information est au milieu des animations. Attention à ne pas tomber dans le vice de la tendance webdesign qui surcharge le site d’animations.

 

Unshift, L’animation efficace et intuitive.

Passons maintenant sur le portfolio d’Unshift, artiste et développeur japonais.
Les animations sur le site d’Unshift servent bien de trajectoire à l’utilisateur et non pas seulement de décoration : les éléments à lire sont mis en avant par ces animations et ne sont pas cachés par celles-ci.

De plus, on aime beaucoup l’esthétique générale du site, surtout pour un portfolio.
Un portfolio, en général, c’est plutôt sobre. Unshift s’approprie adroitement ces codes avec des couleurs vives et donne beaucoup de vie à son site.

 

Tendances webdesign de 2019 : Le – moins – original

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut, la tendance de 2019 est aux animations.
Il y a certains points qui étaient au départ originaux mais qui commencent à être vus et revus.

 

Neutral Works, trop beau pour être efficace ?

Malgré la beauté du site, on a du mal à comprendre ce qu’on est censé y trouver. Beaucoup de choses prennent l’attention à l’écran. C’est une tendance webdesign qui commence à s’essouffler.

La première interaction pour voir les réalisations n’est pas très claire, un scroll puis un autre?
De la même manière, les menus latéraux sont à peine visibles. Le tout rend l’interaction assez complexe et l’originalité visuelle est estompée par le fait que le site est complexe à naviguer dû à un manque de fluidité.

À notre sens, ça fait beaucoup et ça n’engage pas vraiment l’utilisateur. Une fois le « wow » d’origine passé, on se rend  compte qu’on a beaucoup de mal à savoir ce qui se passe vraiment sur le site.

L2D, beaucoup trop d’interactions.

La navigation initiale est centrale et se fait via une animation impressionnante. C’est très beau, mais ça prend beaucoup de place et ça rend la navigation compliquée pour l’utilisateur.

Une fois à l’intérieur d’une réalisation cependant, c’est très efficace. La sobriété reprend un peu de place et on voit bien ce que L2D cherche à nous montrer. Le message est clair lorsqu’on arrive sur le site : L2D impressionne. Mais à quel prix ?

a-0, la gamification beaucoup trop poussée.

Un autre exemple de belles animations prennant trop de place se retrouve chez a-0. Le site gamifié propose dès l’entrée son utilisateur qui dirige un personnage pour se déplacer « physiquement » sur le site.
De base, c’est original et très engageant : la gamification est bien connue pour créer un engagement efficace avec l’utilisateur. Les grandes entreprises l’utilisent souvent pour les applications d’onboarding.

Mais ici, ça ne prend pas forcément en compte les limitations des utilisateurs. En plus d’être long à charger, le site est ralenti par les animations. Pour information, c’est à éviter absolument dans le domaine du webdesign : près de 40% des utilisateurs quittent un site lorsqu’il est trop lent ou met trop de temps à charger (plus de 3s), comme nous l’indiquons dans notre article consacré aux règles indispensables d’un site web réussi.

Bonus

Finissons cet article sur les tendances webdesign par des choses qui sortent beaucoup plus de l’ordinaire !

En commencant par Poolside, un site avec un design très « original ».
Poolside est une webradio inspirée du mouvement Vaporwave, lui-même inspiré des années 90.
C’est un mouvement très présent musicalement et artistiquement qui n’a jamais vraiment décollé, mais qui a une fanbase très active sur les réseaux sociaux.

The History of Webdesign vous montrera une petite histoire du webdesign. Le site  est assez joli, et comme le dit Confucius à l’entrée du site : « Etudiez le passé pour connaître le futur »

On vous laisse découvrir vous-même !

 

Le webdesign, une science inexacte.

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle pour le webdesign. La meilleure chose que nous puissions vous conseiller, c’est de faire en sorte d’être original, quitte à y aller doucement sur les technologies utilisées.
Plein d’animations et de visuels impressionnants, c’est bien, mais un peu moins quand on ne voit que ça toute la journée. Il y a plein de choses intéressantes dans la tendance webdesign de 2019, à condition de ne pas en faire trop.