Nous sommes bientôt en 2020, et il y a de fortes chances que vous soyez en train de lire cet article sur une de vos plateformes de curation de contenu. Si ce n’est pas le cas, cet article sur la veille digitale est particulièrement fait pour vous !

La veille digitale, un puissant levier stratégique

Benchmark, inspiration, tendance, réputation, autant de mots différents pour définir une pratique quotidienne indispensable. Dans un contexte global ou l’ultra réactivité et l’incertitude sont devenues la norme, les enjeux de votre veille sont importants et méritent d’être rappelés.

On en compte au moins 4 :

  • comprendre son écosystème concurrentiel ;
  • évaluer sa notoriété et sa réputation ;
  • identifier les tendances et les bonnes pratiques de son marché ;
  • anticiper les mutations de comportements des utilisateurs.

Vous l’avez bien compris, l’objectif de la veille, c’est de se cultiver, bien évidemment, mais c’est surtout de comprendre pour pouvoir agir et prendre les bonnes décisions.

Il faut bien assimiler qu’on est passé d’une culture de la réalisation d’un produit fini à la culture de l’adaptation à son environnement. Il faut donc comprendre plus finement et plus rapidement le contexte dans lequel on évolue.

Pourquoi organiser sa veille digitale est important ?

Face à une augmentation toujours plus importante du nombre de contenus disponibles sur internet, il est devenu indispensable de s’organiser efficacement pour analyser l’actualité digitale efficacement.

Dans l’exercice de la veille digitale, les mentalités et les outils ont donc beaucoup évolué ces dernières années. Le contenu est disponible partout et en abondance sur tous types de terminaux : blogs, médias, plateformes de contenus, statistiques, vidéos, podcasts… Il existe aujourd’hui de nombreuses sources et formats à intégrer dans nos recherches et nos inspirations.

Une étude récente menée par Digimind nous informe que les cellules de veille consacrent entre 15 et 70 heures par semaine à la recherche d’informations sur le web, et ce temps peut facilement exploser !

Dans ce contexte d’ultra profusion, on est naturellement passé de la culture de “ l’onglet favoris “ et des planches tendances sur carton plume, à l’émergence de plateformes de veilles collaboratives dans le but d’en tirer un maximum de valeur dans le temps.

Cependant mettre en place une veille adaptée n’est pas forcément évident, alors comment s’y prendre ?

Comment mettre en place une méthode de veille digitale efficace ?

Veille digitale les étapes

A l’agence nous avons identifié 5 points d’attention pour structurer efficacement la veille :

1 : Définir les objectifs de votre veille digitale

Avant toutes choses, il faut simplement se poser les bonnes questions : savoir quelles informations chercher et où ! En fonction de ses objectifs et de ses besoins, il existe plusieurs typologies de veille : veille UX, veille design, veille technologique, veille concurrentielle… à chaque besoin ses réponses.

Notre conseil : posez simplement vos objectifs et vos ressources disponibles pour votre veille digitale, seul ou en équipe.

2 : Organiser la collecte et l’analyse

Nous sommes toutes et tous absorbés par nos tâches quotidiennes, Il est donc difficile de dégager du temps pour réaliser une veille efficace. Par conséquent, il faut mettre en place une organisation adaptée pour répondre aux usages qui sont les vôtres.

Notre conseil : dégager des ressources dédiées pour organiser la veille, et opter pour l’outil qui sera le plus adapté à votre besoin.

3 : Partager simplement le contenu collecté

C’est un enjeu majeur. Le savoir n’est important que s’il est partagé, en interne ou avec vos clients.

Notre conseil : organisez des réunions hebdomadaires / instants de partage de la veille pour que vos équipes s’apportent mutuellement de nouvelles connaissances.

4 : Conserver un historique de vos recherches

Tout le monde connaît cette fameuse phrase qui résonne souvent dans nos open spaces : “quelqu’un sait ou est le benchmark concurrentiel qu’on a réalisé l’année dernière ?”. Un peu d’organisation et cette phrase devrait faire partie du passé.

Notre conseil : soyez exigeant sur le rangement / classement de vos recherches. Renouvelez et enrichissez régulièrement vos sources. Rien de plus frustrant que de tomber sur des références obsolètes. Ne sous-estimez pas cette tâche, c’est l’avenir de votre veille qui se joue ici !

5 outils digitaux pour une veille UX Limpide

Si vous suivez régulièrement ce blog, alors vous connaissez déjà notre amour pour les plateformes. Non seulement ces outils de veille en ligne simplifient grandement la collecte des contenus, mais ils facilitent également la collaboration.

Il existe de nombreuses plateformes, voici celles que nous utilisons à l’agence :

Feedly : triez vos flux RSS efficacement
Hypershoot : mémorisez vos benchmarks concurrentiels
Tweet Deck : ne loupez aucune information en direct
Slack : créez des channels précis et collaboratifs pour votre veille
Muzli : une overview de votre veille UX/UI en quelques secondes

Muzli

C’est l’outil gratuit le plus répandu au sein de nos équipes. Il fonctionne comme une extension chrome et permet d’agréger les sources des blogs que nous suivons tous quotidiennement.

D’un coup d’oeil il vous permet d’avoir une vue d’ensemble de vos sites web préférés en quelques secondes !

Feedly

Feedly vous permet de surveiller la publication de contenus de vos sites préférés. Vous pouvez organiser vos sources en « feeds », et ainsi segmenter votre veille par thèmes. Feedly vous fera remonter automatiquement les nouveaux articles des sites que vous suivez pour votre veille digitale dans vos différents groupes de contenus. A cela s’ajoute différentes fonctionnalités : gestion d’articles à lire plus tard, gestion de favoris… Un outil très pratique pour ne pas se laisser déborder par les flux RSS constants de contenus et pour garder une trace de vos meilleures ressources.

Accessible via votre navigateur, Feedly dispose également d’une application mobile native (pour Android et pour iOs). Parfait pour « veiller » partout et en toutes circonstances ; pour rester à l’affût de la dernière actualité.

Hypershoot

C’est notre bibliothèque, la mémoire de nos benchmarks concurrentiels. Un outil payant, certes, mais très efficace pour votre veille digitale. Toutes nos recherches de sites ou d’applications sont concentrées dans Hypershoot et classées par secteur ou thématique. Fonctionnant à la manière de Pinterest, Hypershoot à une extension chrome pour flaguer vos recherches.

Tweet Deck (outil Twitter)

Pour les twittos aguerris, l’outil Tweet Deck (bien évidemment gratuit) est l’idéal pour avoir une veille efficace. La société a été rachetée par Twitter en 2011 pour 40 millions de dollars. Grâce à cet outil, vous pourrez créer des flux de tweets de vos comptes d’actualité préférés. Pour l’utiliser correctement :

  • choisissez les sujets que vous voulez suivre ;
  • déterminez les comptes que vous savez pertinents ;
  • créez des listes de comptes à suivre et des feeds de hashtags qui vous intéressent.

Pour l’UX, vous pouvez trouver un exemple de liste de comptes que nous suivons ici.

Un pré-requis à l’utilisation : avoir un compte Twitter pour pouvoir vous connecter.

Slack

C’est notre environnement de collaboration interne : nous avons donc naturellement ouvert un channel d’actualités digitales ou nous partageons quotidiennement nos découvertes et nos ressources.
Pratique, rapide et collaboratif, Slack nous permet également de créer des channels spécifiques si besoin, et de rentrer en détail sur une thématique particulière (exemple : channel de veille digitale pour un secteur en particulier).

Pour faire en sorte que tout le monde puisse tirer le meilleur parti de ce channel, nous organisons toutes les deux semaines des temps de partage collectifs en équipe sur nos découvertes d’articles et ressources, que nous avons baptisés « Slack Morning ».

Vous l’avez bien compris, à chaque contexte ses méthodes de veille.

Si les plateformes servent aujourd’hui de soutien pour agréger plus facilement du contenu, l’analyse et le partage restent indispensables pour en tirer le meilleur parti.

Vous souhaitez confier la réalisation de vos benchmarks à Limpide ? Contactez nous !